Maxime Gauin aime les Loups-Gris

Bon ! Je vous avais promis du lourd mais ça prend plus de temps que prévu. Mes informateurs – au sein même de la communauté turque – ont parfois du mal à obtenir les petits secrets des plus extrémistes de leurs amis.

En attendant, voici du menu fretin qui concerne marginalement Maxime Gauin (mais quand même). Juste une capture d’écran. Les deux photos ont été prises à l’ambassade de Turquie.

Maxime Gauin aime "mes loups-gris à l'ambassade"

Maxime Gauin aime “mes loups-gris à l’ambassade”

 

 

Autour d’un fonctionnaire de l’ambassade, on découvre – hilares – les bons français que sont Juju Yürdakul, Tahsin Tek – les membres de l’association “citoyenne” Objectif 21, Engin Akgürbüz le responsable actuel du principal site négationniste de France et l’ineffable Hikmet Öztürk de Pontoise.

Et si certains en doutaient encore, tout ce beau monde fait le fameux signe par lequel ils signalent leur allégeance à l’idéologie de haine raciale des loups-gris (sous le regard du fonctionnaire, satisfait de sa séance de dressage).

Eh bien, Maxime Gauin, il aime ça…..Je vous avais déjà prévenu que le renégat Gauin était l’idole des loups-gris. Non savons désormais que c’est réciproque. L’idylle quoi ….

Advertisements

On a retrouvé le chainon manquant

Klod Kann rencontre le MHP

Klod Kann rencontre le MHP

Eh non ! Je ne vous parlerai pas ici d’anthropopithèques et autres néandertaliens (quoique !) mais du chaînon manquant entre une organisation extrémiste bien connues et de prétendus médias citoyens – Turquie-news et Radio-Mit.

Et cette fois, je ne parlerai même pas du renégat Maxime Gauin, ni d’aucun autre Turc politique (j’emploie ici le terme de Turc politique par analogie au blanc politique. Le Turc politique est quelqu’un qui croit en la supériorité de la race turque et qui nie le génocide arménien comme Maxime Gauin) mais d’un Français turcophile, que sa turcophilie aveugle peut-être.

L’idée de cet article m’a été fournie par Turquie-news et Radio-Mit qui ont récemment publié conjointement de biens naïves « consignes de vote républicaines ». Sous cette désignation, il faut comprendre le contraire que ce qu’elles disent : il s’agit tout simplement de consignes de votes racistes et communautaristes. En bref, les auditeurs et lecteurs de ces relais en France de la politique turque la plus haineuse qui soit, étaient invités, à l’occasion de ces municipales, à voter contre les candidats ayant affiché leur attachement à la Justice et donc à la reconnaissance du génocide arménien ; de même qu’ils étaient invités à voter pour ceux qui ont combattu la loi de reconnaissance du génocide arménien ou la loi de pénalisation de son négationnisme.

Continue reading