The Maxime Gauin File: Inventing an Historian

[Note de la Rédaction : les articles que moi-même et mon équipe mettons à disposition sur le négationnisme radical suscitent un fort intérêt parmi les chercheurs en sciences sociales et en psychiatrie.  Récemment, Arthur McMannee a souhaité que j’ouvre mon blog à une analyse qu’il a produite. La voici donc.]

By Prof. Arthur Mc Mannee, lecturer at the Sylvester University, Lusaka, Northern Rhodesia

Maxime Gauin shakes hands with Numan  Kurtulmuş, the Deputy Prime Minister of Turkey

Maxime Gauin shakes hands with Numan Kurtulmuş, the Deputy Prime Minister of Turkey

Up to now, I refrained to express myself about an unusual character trolling numerous websites and social media with endless flawed reflections about Turks, Armenians and the related Armenian genocide. This person is named Maxime Gauin. I refrained both because it seemed counterproductive to give any visibility to this person and his revisionist theses and because he was – and still is – mostly unknown and certainly unrecognized in scholarly circles and especially among English-speaking ones. Continue reading

Même en Turquie, le négationnisme ne paie plus

Les négationnistes, Serkan Koç et Maxime Gauin

Les négationnistes, Serkan Koç et Maxime Gauin

Ça devait être le Yalta du révisionnisme, le Woodstock du racisme arménophobe, le Grenelle de toutes haines recuites, bref, la Mère des conférences de la petite galaxie négationniste (enfin, la nébuleuse suffira !). Pensez donc ! Un évènement organisé par le Club de la Pensée d’Atatürk de l’Université Boğaziçi d’Istanbul ( Boğaziçi Üniversitesi Atatürkçü Düşünce Kulübü ) sous le haut patronage de personnalités aussi incontournables que Justin McCarthy ou Jeremy Salt auquel j’ai déjà consacré un article. Continue reading

Maxime Gauin, parcours d’un converti au négationnisme radical

Le jeune homme se serait auto-radicalisé

Maxime Gauin alias Abou Diddeh

Maxime Gauin alias Abou Diddeh

La récente révélation de la présence de français au sein de l’organisation terroriste Daech a d’autant plus choqué les consciences que certains d’entre eux ne correspondent pas à l’idée que l’on se fait des parcours djihadistes. Le cas de Maxime Houchard est à cet égard emblématique car rien ne prédisposait à priori le jeune Normand ayant reçu une éducation catholique à basculer dans l’Islam le plus radical.

Coïncidence ou pas, c’est désormais un autre Maxime qui concentre toutes les inquiétudes. Il y a quelques années, Maxime Gauin a brusquement plaqué ses études pour des voyages de plus en plus fréquents en Turquie, parcours classique des apprentis terroristes. « Nous n’avons rien vu venir » confie en larmes une de ses proches qui assure « n’avoir plus de contact avec lui ». Continue reading

L’endoctrinement des enfants par les mouvements ultranationalistes turcs

1463380_10202409692582395_1845829291_n

Je reviens dans ce post sur un sujet douloureux que j’ai déjà abordé à la grande colère de certain(e)s propagandistes de la Turquie : l’endoctrinement des enfants aux âges les plus tendres et leur conditionnement à la haine raciale, au militarisme, à l’ultranationalisme et au négationnisme.

Il s’agit là d’une constante des mouvements racistes turcs et de leurs serviteurs, en Europe même et l’ampleur du phénomène mériterait une action ciblée spécifique de la part des services de la protection de l’enfance des divers pays européens, ainsi que des organisations de lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie.

Continue reading

Encore: deux étudiants turcs arrêtés pour avoir effectué un salut nazi à Auschwitz

Nazisme et panturquisme ont toujours fait bon ménage

Nazisme et Turquisme ont toujours fait bon ménage

Source : Haaretz et autres sources

Deux étudiants turcs pourraient être condamnés à deux ans de prison pour avoir effectué le salut nazi à l’extérieur du site du camp d’Auschwitz-Birkenau en Pologne.

Les deux citoyens turcs qui – selon Zaman news – sont respectivement de sexe masculin et féminin et agés de 22 ans sont apparemment des “étudiants en histoire” à l’Université de Budapest, en Hongrie voisine.

Ils se seraient mutuellement pris en photo dans les postures insultantes précédemment mentionnées just sous l’ignoble grille de fer mentionnant “Airbeit macht frei” (le travail vous libère). située à l’entrée du camp. Cette devise était l’une des première vues – et souvent la dernière – des choses vues par les quelques 1.1 millions de victimes qui furent exterminées dans ce camp – dont environ 90% de Juifs – alors qu’ils étaient débarqués des wagons à bestiaux. Continue reading

Hantises et Mythes pour négationnistes

Paranoïa antisémite sur Facebook: Arte serait aux mains des Juifs !

Je dois tout d’abord m’excuser de cette longue absence auprès de mon lectorat assidu: j’ai passé un mois en Turquie, Istanbul, Ankara et jusqu’à Igdir ce qui m’a permis d’effectuer quelques repérages et de recueillir des informations passionnantes que – à l’occasion – je vous ferai partager.

De retour en France, donc, je suis revenu sur mon terrain d’observation favori – les extrémistes négationnistes et arménophobes – qui n’ont pas chômé en mon absence. C’est un des plaisir de ce métier de constater que nos sujets d’observations ne sont vraiment pas décevants. Ils répondent parfaitement à nos attentes; mieux ils les précèdent.

Continue reading

Jamel Debbouze est juif et arménien !

Un nouveau complot déjoué par la fachosphère turque

Rabbi Debbouze : Un nouveau complot déjoué par la fachosphère turque

Chers amis adeptes de théories du complot, l’actualité de cette rentrée vous remplira d’aise. Voici une nouvelle absolument fracassante : le comique Djamel Debbouze, né à Paris, ne serait pas franco-marocain mais Juif et, qui plus est, Juif de la pire espèce puisque Arménien !

Cette vérité boulversifiante est en substance celle que l’on peut déduire de la consultation d’une page Facebook d’un site raciste turc bien connu où un fait divers est venu troubler la quiétude de la turcosphère. Ce fait divers, en vérité insignifiant (et depuis lors démenti par les déclarations de Debbouze), c’est le fait qu’à la fête de l’Humanité où il se produisait, Jamel Debbouze aurait conclu sa prestation en agitant bien haut un drapeau à l’effigie d’Abdullah Öcalan, leader du PKK, le mouvement marxiste-léniniste kurde résistant depuis des lustres à l’occupant turc. Rappelons pour la petite histoire qu’Öcalan est détenu sans jugement depuis 14 ans à la prison d’Imrali, sorte de Guantanamo de Turquie.  Continue reading