Extremismes en quelques mots

Etudiant en sociologie, je me destine à l’étude des phénomènes de radicalité politique: extrémismes, nationalismes, racismes et de leurs mécanismes psychologiques sous-jacents.

Ce blog rassemble quelques observations sur des manifestations récentes illustrant ces phénomènes

Advertisements

3 thoughts on “Extremismes en quelques mots

  1. Vous êtes surtout bien anonyme, votre unique post publié hier est ce matin repris par le site raciste armenews.com alors que vos pages ne sont même pas référencées par les moteurs de recherche.

    Propagande, diffamation et appels à la haine contre les Turcs. Un cocktail typique du nationalisme arménien qu’en soit-disant “étudiant en sociologie”, vous devriez vous empresser d’étudier 🙂

    • Je ne suis pas anonyme : mon nom est précisé sur le blog. Cet article est effectivement le premier car je suis depuis quelques temps les controverses entre la diapora arménienne et les mouvements nationalistes turcs. Je traiterai ultérieurement d’autres extrémisme que celui du négationnisme spécifique du génocide arménien.

  2. Je viens de tomber sur votre blog. Votre perception du problème du racisme “arménophobe”, de ses symptômes, sont très intimes.
    Le racisme que subissent les Arméniens est très proche de celui dont souffraient les noirs aux USA. Si cela ne concernait “que” les turcs, ce ne serait pas vraiment un problème en soit, car on ne change pas 8 siècles d’arménophobie en quelques années. Le problème est que ces gens essaient d’exporter leur racisme non seulement en Europe (à laquelle ils ne devraient jamais adhérer) mais également partout dans le monde, et aux USA notamment.
    Il est évident que les Turcs ne seront jamais en paix avec leur passé. Le chemin sera très très long, et la complaisance européenne depuis ce génocide ne fait que les enhardir dans leur délire raciste.

    D’autre part, la réaction du lecteur d’origine turque est assez symptomatique de la manifestation de ce racisme ordinaire. C’est un “textbook”. Premièrement, comme vous comprenez les mécanismes de ce racisme ordinaire, et vous le dévoilez au public, c’est que vous devez forcément être arménien. Apparemment, pour les turcs, des non arméniens comme nous ne peuvent et ne doivent pas prendre fait et cause contre ce racisme, sous peine d’être “accusé” d’être arménien. Deuxièmement, il vous accuse de poster anonymement vos articles et donc de vous cacher. Quel est donc le problème ? C’est le contenu de votre analyse qui importe, pas le nom de celui qui l’écrit. En quoi le fait de dévoiler son identité rendrait une analyse plus honorable ?! Ce lecteur considère donc implicitement que vous devriez donc vous cacher pour oser présenter la vérité sur ce racisme ordinaire ?

    Comme je le disais plus haut, on est en plein délire turc. Le simple fait de prononcer mot “Arménien” semble déclencher chez ces gens des réactions schizophrènes.

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s