Maxime Gauin: Après mon déboutement, je suis le Jean-Claude Dusse du négationnisme

Si le négationniste en chef du génocide arménien avait bien voulu nous accorder une interview, voilà ce que cela aurait pu donner.

Extrémismes : Maxime Gauin, vous avez été définitivement débouté après que vos trois pourvois en cassation ont été rejeté. Trois défaites en première instance, trois défaites en appel, trois défaites en cassation, ça commence à faire beaucoup ?

M.G. : défaite, défaite …. Tout de suite les grands mots. Vous savez, je vis en Turquie et ayant adopté les mœurs du pays, je n’accorde guère d’importance à ces détails judiciaires. Avec notre Reïs, ça ne se passe pas comme ça : il dit comment les choses doivent être et ça devient la loi. Tout est simple, tout est clair avec Erdogan et on peut déplorer les inutiles complexités de l’Etat de droit en France.

Extrémismes : vous êtes favorable à Erdogan dans le contexte actuel de tension avec la France ?

M.G. : vous sur-interprétez mes propos. Non, il faut le dire je ne suis pas favorable à Erdogan. D’ailleurs étant athée – un vrai Allahsız – je ne supporte pas tous ceux qui adorent des amis imaginaires. Moi, je serais plutôt sur la ligne Bahçeli tendance canal hystérique. Vous voyez, un peu comme Nihal Atsız. D’ailleurs nous partageons la même coupe de cheveux – celle du Führer – sauf que Atsız en avait…

Extrémismes : …. Des cheveux ?

M.G. : non, des couilles. Parce que moi, maintenant je suis obligé de me terrer en Turquie et même là je ne suis pas sûr d’être en sécurité avec toute les casseroles que je me trimballe. C’est que maintenant les Turcs m’en veulent. Je suis entouré d’ennemis, tous paranoïaques.

Extrémismes : Euh…Revenons à notre sujet. Comment votre déboutement a été accueilli en France et en Turquie ?

M.G. : Avec une ingratitude qui me sidère. Moi qui est tant fait pour notre glorieuse patrie [Ndlr turque] – j’ai soutenu Perinçek, j’étais cul et chemise avec Önger qui sent mauvais, j’ai même dû faire de la lèche à Baskin Oran qui écrit des articles assassins sur moi –  on me laisse désormais tomber comme une vieille chaussette. Tous n’ont plus que yeux pour ce petit parvenu joufflu d’Ahmet Cetin et sa frétillante moustache.

Extrémismes : Mais il vous reste des soutiens tout de même : Özcan Türk, Fatma Mola, Mehmet Sahingoz, Emine Cetin, Hakan Kurban, Hakan Akgun, Désiré Baudru et j’en passe…

M.G. : non croyez-moi c’est fini pour moi. Tout ceux-là sont des nuls, des minables, des vendeurs de kebabs, des maçons… Ils me trahiront pour un paquet de loukoums, peut-être pour un poster d’Öznür Sirène ! J’essaie bien de me racheter mais tous savent que grâce à mes conneries, notre glorieuse patrie n’a plus le vent en poupe en France. J’espère simplement que mes maîtres me laisseront devenir l’ombre de leur ombre, l’ombre de leur main, l’ombre de leur chien mais qu’ils ne me quittent pas !

Extrémismes : Pourtant, vous avez évoqué l’affaire Cetin et on peut dire que votre rôle fut grand là-dedans.

M.G. : Ah oui vous pouvez le dire, j’ai tout donné. Je me suis dit « Fifi, c’est l’occasion de te racheter ! Pousse-le ce p’tit con de Cetin et la gloire t’en reviendra ». Mais voilà, au lieu d’y aller mollo, il a cru que les grandes heures des massacres d’Arméniens étaient déjà revenues. Remarquez, moi aussi j’y ai cru ; ça m’a même déclenché une légère érection ! Bilan, il va se faire ratatiner au procès. Alors là j’me suis dit « Fifi, ça part en sucette, feignons d’organiser le foutoir que nous avons créé ! » J’ai lancé une quête sur Cotizup en investissant 12€ parce que mes employeurs ne me payent plus. On en est quand même à 1472€…Mais ouais, c’est un peu court.

Extrémismes : Ah c’est rageant ! Vous avez vu que Cetin a plaidé le « malentendu » à son procès ?

M.G. : Bien sûr, c’est un de mes conseils. Je lui ai dit « sur un malentendu, ça peut marcher ». Vous savez, on m’appelle désormais le Jean-Claude Dusse du négationnisme. Il faut dire que je suis devenu un véritable expert en droit : après neuf déroutes judiciaires, mes conseils valent autant que le cours de la livre turque !

Extrémismes : Quel avenir vous voyez-vous désormais ?

M.G. : Je ne sais pas trop… Je crois que le pourrais encore faire quelques apparitions sur des réseaux sociaux inconnus mais où je ne dirais rien. Parce que vous comprenez, maintenant, dès que je l’ouvre…

Extrémismes : Ah oui, vous pourriez créer un chaîne YouTube avec juste votre tronche et sans parole. On appellerait ça le « monde du silence ». Une sorte d’héritier de Cousteau ?

M.G. : moi, vous savez, dans la famille Cousteau, j’ai toujours préféré Pierre-Antoine. Son œuvre de collabo m’inspire, surtout l’Amérique juive et encore plus Dialogue de vaincus qu’il a écrit avec Rebatet. D’ailleurs Ahmet et moi avons le projet d’écrire nos mémoires. On appellerait ça Dialogue de baltringues

Propos recueillis par Jean Dussardier

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s