Maxime Gauin, proche de la branche criminelle des Loups-Gris

Gökçen Catli, proche ultranationaliste de Maxime Gauin

Gökçen Çatlı, proche ultranationaliste de Maxime Gauin

Alors là, les amis, c’est du lourd, du très très lourd… Maxime Gauin, toujours et encore lui, pris la main dans son pot de confiture favori, la haine raciale et l’extrémisme fanatique. On connait bien maintenant la propension de notre renégat préféré à se réclamer de n’importe quelle sauterie présentée sous le jour idyllique de « conférence scientifique ». Mais il y en a une dont il ne s’est pas vanté. Et pourtant ! C’était la cerise sur le baklava ….

Maxime Gauin a en effet le sens du symbole : pour ce 24 avril 2015 (les 27 et 28 au moins), il était à Istanbul, à l’université négationniste d’Aydin pour l’un de ces répétitifs colloques où l’on attribue aux Arméniens l’origine de tous les malheurs du monde. Bon ! Du banal allez-vous me dire ….

Maxime Gauin (d.) et Tal Buenos (centre) accueilli à Aydin par

Maxime Gauin (d.) et Tal Buenos (centre) accueillis à Aydin par Mme Çatlı (entre eux)

Du banal, oui ! Mais le comité d’accueil atteignait des sommets. Car le presque chercheur Gauin – en compagnie du moins que rien Tal Buenos – y a été reçu par Gökçen Çatlı en personne. Gökçen Çatlı ? Ce nom ne vous dit sans doute rien. Moi non plus, jusqu’à ce que je réalise que Mme Çatlı n’est ni plus ni moins que l’un des filles du célèbre criminel Abdullah Çatlı.

2ème rang: Mme Çatlı 3ème à gauche, M. Gauin, 3ème à droite

2ème rang: Mme Çatlı 3ème à gauche, M. Gauin, 3ème à droite et une belle brochette de fascistes

Allez, rappel historique : 1996, le scandale de Susurlük ! Un banal accident de voiture où une Mercedes s’est bêtement encastrée dans un camion. De la voiture, on retire les corps sans vie d’Abdullah Çatlı – criminel notoire – de sa compagne du moment, Gonca Us, une ancienne reine de beauté devenue femme à tout faire de la Mafia et de Huseyin Kocadag, un haut responsable de la police qui commandait des unités antiguérilla. Le quatrième, Sedat Bucak, un chef de guerre kurde, dont la milice était financée par le gouvernement turc pour lutter contre la guérilla du PKK, a survécu.

Abdullah Catli

Le criminel multirécidiviste Abdullah Çatlı

Abdullah Catli2

Adbullah Çatlı (2ème g.) et sa bande de Loups-Gris (Ankara, 78) lorsqu’il faisait le coup de main contre les socialistes

Le scandale résidait dans la collusion démontrée de l’appareil d’Etat avec la mafia des « gardiens de villages » – les anciennes familles de tueurs lors du génocide arménien – et avec les loups-gris les plus infâmes. Çatlı était également un proche d’Ali Agça, le fanatique qui avait voulu assassiner Jean-Paul II et qu’il avait fait évader de prison. Tout ce beau monde barbotait dans les réseaux d’extrême-droite proches de l’organisation Gladio mise en place par les Etats-Unis, afin d’organiser des opérations du type « stay behind » dans les pays de l’OTAN en cas d’invasion soviétique. Ces réseaux furent démantelés après la chute du Mur mais pas en Turquie. En Turquie, en effet, ces réseaux ont une histoire bien plus ancienne, commencée avec l’Organisation spéciale – bras armé du génocide – le Karakol mis en place dès 1918 pour perpétuer terreur et meurtres. Ils ont donc survécus sans problème à la fin de la guerre froide en donnant naissance aux réseaux qui défraient régulièrement la chronique en Turquie : Ergenkon ou Kizil Elma.

Gökçen Çatlı, petite fille, aimait son papa

Gökçen Çatlı, petite fille, aimait son papa

Gökçen Catli

Gökçen Çatlı est devenue cheftaine loup-gris (comme papa !)

Bon bref me direz-vous ! Et Gökçen Çatlı dans tout ça ? Après tout, elle ne saurait être tenue pour responsable des crimes de son père ! Eh bien en toute généralité, non … mais en l’espèce si ! Car Gökçen Çatlı vit littéralement dans le culte de la geste paternelle et elle est elle-même l’une des passionarias de la haine nationaliste turque comme le prouvent allègrement les quelques clichés qu’elle met à la disposition de la multitude. Mais Gökçen Çatlı n’est pas dogmatique : le fait d’être une membre distinguée du sinistre Parti d’Action Nationaliste (MHP) ne l’empêche pas d’apparaître (elle est “docteur” comme Maxime Gauin.. Ah non! lui, il ne l’est même pas !) dans des conférences pour le compte du parti de la synthèse islamo-nationaliste, celui du la Grande Unité (BBP) (mais organisés par les foyers d’action nationaliste du MHP !).

Maxime Gauin, qui se prétend chercheur, défend régulièrement le MHP en affirmant que ce parti n’est ni raciste, ni xénophobe, ni nationaliste, ni antisémite. Bon déjà …..

Gökçen Çatlı annoncée sur une affiche de Muhsin Yazicioglu

Gökçen Çatlı annoncée sur une affiche de Muhsin Yazicioglu

Sa fréquention de Gökçen Çatlı aurait dû lui prouver le contraire. A moi qu’il soit un mauvais chercheur ou qu’il soit lui aussi membre du MHP. ? Comme l’a montré Arthur McMannee (notamment cette extraordinaire vidéo où l’on voit Maxime Gauin faire le signe des Loups-Gris à un concert ultranationaliste), cette dernière hypothèse n’est finalement pas improbable.

Advertisements

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s