Ne dites pas à Maxime Gauin qu’il est négationniste, il se croit historien

Allez ! Juste avant de décoller pour Istanbul, je ne peux pas résister à l’idée de vous faire partager quelques pépites que nous offre le renégat Maxime Gauin. J’avoue avoir tellement ri qu’il m’a fallu un bon quart d’heure pour reprendre mes esprits et pouvoir écrire le présent compte-rendu. Sacré Maxime !

Revenons tout d’abord sur l’épisode du blocage des réseaux sociaux par le sourcilleux Erdogan: coup sur coup, Youtube puis Twitter ont diffusé, à l’approche des élections municipales turques, deux enregistrements téléphoniques très gênants pour le pouvoir AKP : le premier montrait qu’Erdogan, le vertueux calife d’Istanbul, trempait avec son fils dans une affaire de détournements de fonds publics en vue d’enrichissement personnel. Le second – mettant en scène le Ministre des affaires étrangères, le chef d’état-major et celui des services secrets, relatait une conversation prouvant que la Turquie s’apprêtait à provoquer délibérément un incident frontalier avec la Syrie pour justifier son agression de ce pays. Et donc, afin que ces révélations ravageuses ne ternissent pas son prestige, le dictateur Erdogan a tout simplement coupé Youtube puis Twitter à toute la Turquie. « Oh yes, it’s good to be the king ! » comme le chantaient les Monty Python.

Blocking, What blocking !

Le moins que l’on puisse dire est que ce n’est pas passé inaperçu puisque toute la presse internationale a fustigé avec justesse cette initiative totalitaire d’un Etat qui ne l’est pas moins. Toute la presse certes, mais pas Maxime Gauin. Montrant les crocs dès lors que sa nouvelle patrie est critiquée, il affiche la foi des convertis. Pour lui, tout cela n’est qu’une soi-disant interdiction ou un « blocking » entre parenthèses. Il va même jusqu’à s’écrier dans un anglais qui semble tout aussi approximatif que son turc « blocking, what blocking » avant d’énoncer tout un tas de dispositifs techniques qui – selon lui permettrait d’échapper à la censure ankaresque.

La censure bat son plein mais tout baigne pour MG

La censure bat son plein mais tout baigne pour MG

Je dois dire que « blocking, what blocking » m’a irrésistiblement fait penser à Louis de Funès, dans la fameuse scène inaugurale du Corniaud, où il marche sur les morceaux de la 2CV en miette de Bourvil en s’écriant « quoi, quoi, elle n’a rien ! ». Mais, à défaut d’être drôle – c’est là qu’est l’os ! – la logique de notre Corniaud est éclairante :

2014-03-28 10.55.03 - blocking, what blocking

Blocking ? What blocking ?

Tout d’abord, on notera que Maxime Gauin prend prétexte de possibilités techniques supposées de contournement de la censure pour dénier toute réalité à celle-ci. Curieuse logique ! C’est bien connu : si vous avez un « coyote » dans votre voiture vous permettant de ne pas être flashé par les radars, c’est donc que les limitations de vitesse n’existent pas !

Mais surtout, on comprendra bien que cette personne étant capable de nier des événements présents, se déroulant sous nos yeux, on ne peut lui accorder strictement aucun crédit à propos d’évènements passés – comme par exemple le génocide arménien de 1915-1916.

Le sözde blocking comme le soit-disant génocide !

Le sözde blocking comme le soit-disant génocide !

Une seule publication en 4 ans ; Et dans une revue de second ordre

2014-04-07 10.05.09 - MG et la plus prestigieuse revue

Et j’ai publié dans une revue de réputation galactique !

Et pourtant, Maxime Gauin se croit historien… C’est d’ailleurs ce qu’il répète à l’envi à tous ses détracteurs. Et là encore, Twitter et une source inépuisable de divertissement. Confronté à un certain « ASALA 1915 » qui lui rappelle que sa production « scientifique » semble peu connue du monde académique, Maxime Gauin se rengorge : « j’ai juste écrit dans la plus prestigieuse revue de droit international au monde ». Cette affirmation grotesque appelle au moins quatre commentaires :

  • L’article en question date de fin 2012. Ça commence à faire un bail. Généralement, un vrai chercheur publie environ deux fois par an mais, malheureusement, il s’agit de la seule publication de Maxime Gauin (si on exclue bien sûr les tweets, les post facebook et autre productions écrivassières sur des sites négationnistes »
  • D’ailleurs cet article n’en est pas vraiment un : c’est juste un commentaire à un article réellement publié par un vrai chercheur,
  • En outre, on peut s’étonner de l’erreur de casting. Comme on ne saurait soupçonner Maxime l’historien de s’être tromper de revue, on doit admettre avec lui qu’il est, bien au-delà de ses revendications d’historien, légitime à publier dans une revue de droit au regard de sa qualification de spécialiste de tout (et de n’importe quoi aussi),
  • Enfin, nous noterons que Maxime Gauin – habituellement très tatillon sur les arguments de ses détracteurs – semble bien plus approximatif sur ses propres affirmations. Le « European Journal of International Law » n’est en effet certainement pas la « la plus prestigieuse revue de droit international au monde » comme l’affirme péremptoirement et immodestement ce sacré Maxime, mais une revue de second ordre. Pour les curieux, un bref coup d’œil ici permet de classer les revues de « International Law » selon leur « Impact Factor ». Et là, stupeur la revue chérie de Maxime Gauin n’est que la 41ème dans l’ordre d’importance. Vanitas vanitatis, On aura donc trompé Maxime Gauin sur le statut de la revue dans laquelle il a condescendu à s’exprimer.
2014-04-07 12.08.16 - EJIL Impact

Galactique peut-être ! mais 41ème mondiale ….


Un séminaire organisé par, et avec le lobby turc de Grande-Bretagne

Mais qu’à cela ne tienne. Maxime Gauin possède d’autres titres de gloire. Et notamment celui d’avoir donné une conférence avec Andrew Mango. Qui est Andy Mango, me direz-vous ? Eh bien c’est un vieillard cacochyme assez proche de sa caricature Mr Magoo dans sa myopie vis-à-vis de la réalité. La principale caractéristique d’Andy, outre son âge très avancé, est de vouer un culte aveugle (c’est le cas de le dire) à son pays d’origine, la Turquie, et à son Grand Timonier, Atatürk.

Mango, c'est le petit vieux ...

Mango, c’est le petit vieux …

En appliquant à Andy Mango les propres critères de Maxime Gauin, nous pouvons voir que le premier a essentiellement fait une carrière de journaliste et qu’il ne saurait donc être considéré comme un historien.

Quant à la fameuse conférence, qui semble avoir rassemblé un auditoire d’au moins 14 personnes, en voici un compte-rendu honnête. Et on y apprend que ce non-évènement était organisé par la Fédération des Associations Turques de Grande-Bretagne (et non pas par la London School of Economics comme le laisse entendre fallacieusement ce sacré Maxime). On y apprend aussi que Mango n’est qu’un obscur panégyriste des autorités turques. On n’y dit également – et c’est assez miséricordieux pour Maxime Gauin » – qu’il « n’a pas compris (sic) que le « terrorisme arménien » n’avait été qu’un phénomène marginal et que le négationniste global par la Turquie du génocide arménien, surtout dans les années 70, avait fait beaucoup pour donner aux terroristes une forte justification morale ». Et de conclure que lors de cette micro-conférence « Mango fut ennuyeux, Walsh absurde tandis que Gauin réalisa une tentative plus insidieuse visant à décrire les Arméniens comme des terroristes ».

Bien évidemment, ce compte-rendu peu flatteur n’a pas échappé aux systèmes de détection automatique mis en place par le renégat Maxime Gauin. Et bien sûr, un grand partisan de la liberté d’expression et du débat hystérique historique tel que lui ne pouvait faire autre chose que de répliquer par des ergotage sur le fait que l’auteur du compte-rendu soit ou ne soit pas membre de telle ou telle organisation et par bien vaines menaces de poursuites.

Bon allez ! Encore merci Maxime pour ce quart d’heure de détente. Et maintenant, direction Bruxelles pour le vol de 15h15 ! Direction Istanbul ! Güle Güle …

Advertisements

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s