Les errements idéologiques du renégat Maxime Gauin.

Contrairement à ce qu’on pourrait croire, je préférerais ne pas devoir évoquer la figure controversée de Maxime Gauin, cette personne ayant fait le choix peu recommandable de servir un Etat autoritaire et négationniste. J’aime d’autant moins me livrer à cette occupation que, contrairement à lui, j’ai un vrai travail de thèse à terminer. Le titre du mémoire est d’ailleurs arrêté et mon travail portera donc sur « les psychopathies négationnistes entre déterminisme social et facteurs déclenchant ». Cependant, je ne pouvais pas ne pas réagir à ses dernières frasques tant elles mettent en relief les sinistres bouffonneries par lesquels il se couvre de ridicule et d’opprobre.

Maxime Gauin sözde socialiste

Maxime Gauin sözde socialiste

Rappelons pour commencer que le renégat Maxime Gauin se croit socialiste ou, en tout cas, affecte de se prétendre tel. Il ne cesse à cet effet de prendre des postures soi-disant progressistes pour en appeler à la « liberté d’expression » et pour fustiger un prétendu « nationalisme » arménien « turcophobe » et « liberticide ». Sous ce vocabulaire idéologique, Maxime Gauin s’inquiète pour le compte de son employeur – un think tank à la solde de la Turquie – des projets de loi visant à pénaliser la négation du génocide arménien. On comprend bien qu’il prêche pour sa paroisse puisqu’il serait personnellement inquiété par une telle loi qui sanctionnerait ses propres propos relevant du négationnisme le plus fétide et le plus haineux.

Bref, croyant tromper son monde par une proximité feinte avec le PS, Maxime Gauin avait jusqu’à là peu d’efforts à faire pour justifier cette posture. Tout juste devait-il régulièrement éructer contre d’authentiques socialistes comme le député René Rouquet ou le militant arménien Frank Papazian proche du président Hollande, à insulter ouvertement des hiérarques du parti tels Jean-Christophe Cambadélis ou Harlem Désir. Bien évidemment, en raison de son « socialisme » de pacotille, Maxime Gauin ne pouvait pas se permettre d’attaquer ouvertement ces personnes (sauf Frank Papazian, mais ça, ça compte pas puisqu’il s’agit d’un Arménien donc d’un coupable à ses yeux). Il déléguait donc la tâche à son pseudo SibiryaKurdu, « le husky de Sibérie ».

Mais ça, c’était avant si j’ose dire. Avant qu’un certain Oskar Freysinger ne remette en cause le génocide arménien avec les mêmes grosses ficelles que celles employées par Maxime Gauin et par Dogu Perinçek, un autre négationniste dont il est question et qui était jusqu’à il y a quelques jours sous les verrous en Turquie même, non pour négationnisme (faut pas déconner), mais pour tentative de coup d’Etat.

Bref, de deux choses l’une : ou bien Maxime Gauin choisissait au nom de son « socialisme » de dénoncer Freysinger pour sa xénophobie bien connue et documentée ; soit il lui apportait tout son soutien au nom de la « solidarité des branleurs », reflet négatif de la « solidarité des ébranlés » chère à Jan Patocka. Et que croyez-vous qu’il fit ? Eh bien c’est sans aucune réserve que Maxime Gauin se retrouva du côté de Freysinger, le pire des islamophobes suisses, à l’origine de la votation sur l’interdiction des minarets. On peut imager la déception à venir de la fine fleur des amis turcs de Maxime Gauin, et surtout de ses employeurs.

Freysinger et ses amis du bloc identitaire

Freysinger et ses amis du bloc identitaire

Car rappelons quand même qui est le charismatique Oskar Freysinger, chef de file d’une Union Démocratique du Centre (UDC) qui n’a de démocratique et de centriste que le nom. Oskar Freysinger, en effet, c’est cet homme qui apporte son soutien aux divers mouvements xénophobes et nationalistes européens. On a ainsi pu le voir s’afficher en compagnie de Geert Wilders ou de membres du bloc identitaire (voir aussi ici pour bien comprendre à qui on a à faire) et Marine Le Pen le trouve même trop radical ! C’est dire ….

Freysinger et le leader de l'extreme-droite néerlandaise Geert Wilders

Freysinger et le leader de l’extreme-droite néerlandaise
Geert Wilders

Ceci démontre s’il en était besoin la proximité idéologie des négationnistes : xénophobie rance, haine raciale, culte du sang. Maxime Gauin est en bonne compagnie.

Ps : Nous avons tenté de joindre M. Gauin par téléphone pour recueillir son opinion mais il se cache et on n’a pas son numéro. En plus, selon des sources turques, la récente décision de la Suisse de faire appel de la décision de la CEDH lui aurait déclenché une crise d’apoplexie et une urticaire géante. Actuellement en soins intensifs, il est dans l’incapacité de nous réjouir de ses tweets et de ses posts facebook. Selon les médecins, ses jours ne sont pas en danger. Nous voilà rassurés.

Advertisements

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s