Jamel Debbouze est juif et arménien !

Un nouveau complot déjoué par la fachosphère turque

Rabbi Debbouze : Un nouveau complot déjoué par la fachosphère turque

Chers amis adeptes de théories du complot, l’actualité de cette rentrée vous remplira d’aise. Voici une nouvelle absolument fracassante : le comique Djamel Debbouze, né à Paris, ne serait pas franco-marocain mais Juif et, qui plus est, Juif de la pire espèce puisque Arménien !

Cette vérité boulversifiante est en substance celle que l’on peut déduire de la consultation d’une page Facebook d’un site raciste turc bien connu où un fait divers est venu troubler la quiétude de la turcosphère. Ce fait divers, en vérité insignifiant (et depuis lors démenti par les déclarations de Debbouze), c’est le fait qu’à la fête de l’Humanité où il se produisait, Jamel Debbouze aurait conclu sa prestation en agitant bien haut un drapeau à l’effigie d’Abdullah Öcalan, leader du PKK, le mouvement marxiste-léniniste kurde résistant depuis des lustres à l’occupant turc. Rappelons pour la petite histoire qu’Öcalan est détenu sans jugement depuis 14 ans à la prison d’Imrali, sorte de Guantanamo de Turquie. 

La dernière pitrerie de Debbouze, quoi qu’on en pense, ne concerne donc à priori ni les Juifs, ni les Arméniens. Et pourtant, ce sont sur ces deux groupes que vont s’acharner pendant plusieurs heures les fachos turcs, après avoir, il est vrai, copieusement insulté les Kurdes. Je n’épuiserai pas ici la patience des lecteurs de ce texte en commentant les mille et unes injures écrites sur la page Facebook en question mais juste sur les plus significatives :

Tout commence donc par la réaction d’une certaine Serpil Ardiclik avec un prétendu poème, en vérité très injurieux, et parlant des Kurdes comme de “descendants dégénérés“, de “troupeaux de porcs” et de “chiens“. Rappelons qu’en terre d’Islam, les comparaisons animalières de chiens et de porcs sont les plus insultantes qui soient. Le “poème” se conclut par le fameux “Ne Mutlu Türküm Diyene“, sorte de “Heil Hitler” à la turc convoyant une conception très exclusive de la Nation.

JD 1.1JD 1.2

Puis très vite, la même Serpil enjoint ses compatriotes à faire pression sur les comptes Facebook et Twitter de Jamel Debbouze, selon la méthode d’intimidation et de menaces bien connue des mouvements extrémistes. Enfin, face aux demandes de calme de l’administrateur sans doute soucieux du peu de respectabilité de son média, cette sinistre personne conclut, en français cette fois, que “personne n’a le droit de limiter SA liberté d’expression“. On trouve là la schizophrénie habituelle des racistes turcs qui exigent une liberté sans limite d’exprimer leur haine sans songer à ce que les autres, par exemple Jamel Debbouze, puisse bénéficier de ladite liberté d’expression, la vraie.

JD 1.3

JD 1.4

 

 

 

 

 

 

 

 

Mais arrive un contradicteur, Kemal Akyol, qui avec outrecuidance ose rappeler l’existence des Kurdes bien avant l’arrivée et l’occupation de l’Anatolie par les Turcs. Pire, il ose rappeler qu’une autonomie avait été promise à ces gens en 1921, qu’ils ont été trahis et écrasés en 1924 et, encore pire, il emploie en majuscule le terme honni de KÜRDISTAN.

C’en est trop pour Serpil qui l’agonit alors d’injure, l’invitant à quitter la Turquie pour rejoindre ses amis “meurtriers dégénérés“. Qu’elle veut vivre en République de Turquie et nul part ailleurs et que si Kemal veut autre chose, il n’a qu’à aller dans un autre pays. Rappelons pour mémoire que Serpil vit … à Lyon, ville bien connue de Turquie très occidentale ! 

JD 1.5

JD 1.7

 

 

 

 

 

 

 

 

Mais, et c’est intéressant, alors que rien ne permettait de le prévoir, voilà que notre égérie de la “liberté d’expression” assène gratuitement que le PKK bénéficierait du soutien des Arméniens et que les Turcs persécutés seraient victimes d’une collusion arméno-kurdes !

JD 1.6

Et Serpil est immédiatement soutenue, en français cette fois, par un certain TC Ibrahim Aksel (TC pour Turkiye Cumhuriyet – République turque) qui indique en substance que “la Turquie, tu l’aimes ou tu la quittes” oubliant allègrement au passage que la “Turquie” en question, c’est 25%  de territoire kurde occupé et 25% de territoire arménien occupé. Ah oui ! Détail: de même que Serpil vit dans la région lyonnaise, Ibrahim vit dans cette autre province turque qu’est la région parisienne.

Là dessus, trop content de trouver un texte en français et qu’il peut donc comprendre, Maxime Gauin rajoute que le sentiment national kurde n’existerait pas sans un mouvement politique arménien sur lequel il fait une fixette – la Fédération Révolutionnaire Arménienne et sans un certain nombre de pays qui sont comme par hasard dans le viseur d’Ankara.  Rappelons que Maxime Gauin est “chercheur en histoire” ottomane mais que sa production s’est révélée jusqu’à présent famélique car il ne maîtrise ni le turc, ni le kurde, ni l’arménien, ni l’arabe, ni le grec, ni le russe… c’est ballot (Que n’a-t-il pas continué à étudier les comices agricoles de la 3ème République)…

Le pauvre Kemal Akyol s’accroche en citant un certain nombre de faits, histoire démontrant la réalité du fait kurde à travers les âges mais perseverare diabolicum, s‘il insiste c’est sans doute qu’il est lui-même …. Arménien (mais bien sûr !!). Et d’ailleurs, une certaine TC Nur Toker-Danaci s’engouffre dans la bêtise : “je crois que Kemal peut être appelé l’arménien” écrit-elle. La réaction du Kemal en question est intelligente : “est-ce un crime d’être arménien ?” mais il ne faut pas être trop intelligent avec les fachos turcs et ses traits d’humour et d’humanisme (“séparer les hommes sous prétexte qu’ils sont arméniens, kurdes ou japonais est un conception morbide. Vous êtes ignarde mais vous êtes drôle“) ne lui vaudront que de nouvelles bordées d’injures.

Sur une autre page Facebook, une dénommée Sophie Cane bien connue pour son activisme sonne l’hallali. De manière très pernicieuse, elle prétend se faire l’avocate de tous les personnes outrées, dont les kurdes qui pourtant soutiennent à 90% leur lutte de libération nationale. Elle écrit : ” Partagé alors c’est le moment de vous faire entendre, vous savez faire, j’en suis sûre et demander que vos amis le fassent aussi. Il faut exiger des excuses de sa part. Non seulement pour tous les kurdes de France qui ne veulent rien avoir à faire avec Ocalan et pour tous les autres aussi

JD 2.1

Suivent alors une autre longue séries d’injures et de cris de haine. Et là, un certain TC  Tibs Yilmaz trouve soudainement l’explication lumineuse au comportement incompréhensible de la vedette : “il s’est converti au judaïsme …aaaah l’argent fait faire n’importe quoi“. Et oui, non content d’être arménien, Jamel Debbouze est juif. Ah le salaud. Au passage, notez le bon vieil antisémitisme associant judaïsme et argent….

JD 2.2

JD 2.3

 

 

 

 

 

 

 

 

L’intelligence froide de Sophie Cane a beau tenter de calmer le jeu, la turcofachosphère s’excite. Et hop ! un certain Halil Karayel reparle spontanément du “lobby arménien” (sic),  forcément turcophobe (resic), des liens fantasmé entre le parti Dasnak, le PKK et ….les sionistes ! Ce personnage aligne d’ailleurs deux phrases qui illustrent bien la psychopathie des fanatiques turcs : “Sophie demande simplement qu on fasse la même démarche que celle pratiquée contre le lobby turcophobe des arméniens de France, à savoir de mentir et dénoncer intelligemment toutes ces propagandes. Au lieu de voir partout des complots du sionisme du dachnak ou du PKK argumentez intelligemment et soyez actif (comme les kurdes proPKk de strasbourg qui rassemblent des miliers de sympatisant en moins d une heure) si vous vous sentez concernés. Sinon vous ferez plus de tord que du bien à la vérité et à l amitié franco-turque.Mieux vaut se taire alors!”  En substance, il n’y a pas de complot mais faisons comme ceux qui complotent. Allôoooo l’asile ?

Bon résumons le délire, Jamel Debbouze est un faux franco-marocain qui a perdu son bras suite à une rixe à la Réunion. Depuis lors, il s’est converti au judaïsme et est financé par le lobby arménien ce qui ne l’empêche pas d’être salarié du PKK, officine locale du Dasnak. Parano magazine a bien du soucis à se faire car Alain Soral vient de trouver de sérieux concurrents.

Advertisements

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s