Toi aussi, essaie de salir les Arméniens avec Maxime Gauin !

Le 15 mars dernier, un quarteron de négationnistes a tenté de jeter le doute sur le génocide des Arméniens. Bien évidemment, le pénible Maxime Gauin était du lot. Voici une traduction du compte-rendu fait par l’institut Gomidas de cet obscur non-événement.

Londres. 15 mars 2013. La Fédération des Associations Turques Royaume-Uni, une organisation fédérant  seize associations turques du Royaume-Uni, a organisé une conférence sur “les relations turco-arméniennes”. La conférence, organisée autour d’un panel composé d’un président et de trois conférenciers invités, fut suivie d’une courte séance de questions.

Le président du comité était Andrew Mango, un soutien de longue date des  cercles étatiques turc, qui a ouvert la séance par un document intitulé «Protocole de Zurich et autres efforts pour normaliser les relations entre la Turquie et l’Arménie.” Sa présentation a répété les vues du ministère turc des Affaires étrangères en accusant l’Arménie pour l’enterrement des protocoles de Zurich et passant sous silence divers détails tels que la déclaration du Premier ministre turc instaurant de nouvelles conditions à la mise en oeuvre des protocoles après leur signature ou le refus du Parlement turc de ratifier l’accord.

Le premier conférencier invité était Tadeusz Swietochowski, un historien chevronné du Caucase du Sud, qui a parlé de “conflits ethniques et l’éveil politique en Azerbaïdjan au cours de la Révolution 1905-1907.” Le point central de son intervention était la polarisation des Arméniens et des Tatares [qu’on appelle aujourd’hui azerbaïdjanais] dans le cadre des politiques impériales russes avant la Première Guerre mondiale. Sa présentation a été généralement équilibrée et intéressante. Il n’a cependant pas abordé la réalité actuelle dans le Caucase ou les relations turco-arméniennes.

Le second conférencier était le Dr Patrick Walsh, qui a présenté un exposé intitulé «Les événements de 1915 en Anatolie orientale dans le contexte de la Guerre de la Grande-Bretagne contre l’Empire ottoman”. Se revendiquant lui-même nationaliste irlandais, sa conférence n’a été que l’occasion d’attaques au vitriol contre la Grande-Bretagne et les Anglo-Saxons. Sa connaissance de l’Empire ottoman était superficielle, et sa compréhension du génocide arménien est une retranscription scolaire des paradigmes négationnistes turcs des années 1980.

Le troisième orateur, M. Maxime Gauin, a parlé de “méthodes de propagande arménienne depuis 1972.” Cette présentation était plus sophistiquée que la précédente. Gauin a fait valoir que le «terrorisme» faisait partie de la culture politique de la Fédération Révolutionnaire Arménienne (FRA), le plus grand parti politique arménien de la Diaspora. Il a déclaré que cette culture terroriste s’est manifestée dans les années 1970 et 1980, lorsque des terroristes arméniens ont été responsables de dizaines d’attaques contre des diplomates turcs et d’autres cibles. Les terroristes arméniens, a-t-il souligné, ont bénéficié du soutien généralisée et d’une grande popularité parmi les communautés  arménienne de diaspora, ainsi que dans d’autres cercles. Lorsque ces terroristes ont été capturés, a-t-il soutenu, ils ont été condamnés à des peines légères. Gauin n’a pas compris [NdT : quand on est payé par l’Etat turc, on n’a pas intérêt à comprendre] que le «terrorisme arménien» était un phénomène marginal, et que la négation en bloc par la Turquie du génocide des Arméniens, en particulier dans les années 1970, a fait beaucoup pour donner aux terroristes une supériorité morale.

Malgré le but de la conférence, qui était selon le président “l’amélioration des relations turco arméniennes”, les sujets réels étaient sans rapport avec les réalités actuelles et les orateurs, à une exception près, étaient des partisans extrémistes. Bien que la conférence de Swietochowski était intéressante, elle n’avait rien à voir avec le Caucase actuel, Mango a juste été pénible, Walsh était absurde, tandis que l’intervention de Gauin n’était qu’une tentative insidieuse de salir les Arméniens en les qualifiant de terroristes .

NdT : De manière intéressante, la publicité vidéo fournie par Google au bas du compte-rendu de cette conférence sur un site négationniste francophone bien connu portait sur des latrines. Un bon point aux algorithmes de reconnaissance sémantique de Google.

lay

Advertisements

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s