Un illustration édifiante de la méthode négationniste

funnyjeremy

Naughty Jeremy, clown triste

On ne rendra jamais assez grâce à nos amis négationnistes des distractions que leurs bouffonneries nous prodiguent. Dernier exemple qui m’a bien fait rire, les “révélations” tonitruantes de l’un des principaux sites francophones de la haine négationniste sur le trucage d’une photo censée “prouver” (ou plutôt ne pas prouver selon lui) le génocide arménien.

Et cette révélation effectivement salée, nous la devrions au professeur Salt, grand négationniste devant l’Éternel et épinglé en tant que tel par Taner Akçam, historien et sociologue turc spécialiste du génocide. Bien évidemment sur le site négationniste “révélant” l’affaire, on “omet” de préciser que le “professeur australien” [notez le respect enfantin du rédacteur] travaille depuis presque 30 ans à l’Université de Bilkent en Turquie, haut lieu du négationniste d’Etat, ce qui suffit à discréditer toute la suite de sa prose.  Notons aussi que la “révélation” du site négationniste francophone n’en est pas une puisque la publication originale de Naughty Jeremy date de … janvier 2010. Aïe ! le rédac’ chef fait mal son boulot et, moi, si j’étais son employeur, USAK/ISRO ou similaire, je sévirais!

Les preuves qui prouvent qu’elles sont probantes

9a

L’objet du délit : Fonctionnaire turc torturant des Arméniens mourant de faim durant le génocide

Bien ! Et que nous affirme le prodigieusement sagace professeur : qu’une photo représentant un fonctionnaire turc narguant des Arméniens mourant de faim durant le génocide serait un faux. Ah, ces salauds d’Arméniens, jamais à une bassesse prêt ! Comment le perspicace Jeremy Salt parvient-il à cette conclusion : le flair bien sûr, le flair par lequel il arrive à la conclusion qui constituait de toute façon son présupposé ce qui prouve soit dit en passant toute la cohérence de sa pensée: “bon sang, mais c’est bien sûr ! puisqu’il n’y a pas eu de génocide, c’est donc que la photo est un faux.”

Pour étayer cette conviction, il ne suffisait alors plus que d’inventer des preuves et l’imaginatif Jeremy Salt a su nous démontrer sa virtuosité en la matière:

  • “Preuve” n°1 : le fonctionnaire n’est pas assez proche de l’idée que se fait Naughty Jeremy des accoutrements orientaux et ottomans.
  • “Preuve” n°2: “j’ai remarqué un trait en forme d’anicroche, non droite entre la partie gauche et la partie droite de l’homme. L’un des côtés de la veste était plus foncé que l’autre.”
  • “Preuve n°3 : “Le mur qui se trouve derrière la tête de l’homme laissait subitement la place à un vide blanc.”

Et face à de telles suspicions, le sang de Jeremy Salt n’ a fait qu’un tour. Il s’adressa à un “spécialiste d’Ankara” (le patron du bar d’à côté ?) qui “après une analyse qui dura dix minutes (sic), les pixels avaient été grossis 2400 fois. Oui, la photo était truquée.

Merci M. Salt pour ce grand moment d’humour qui aura au moins le mérite de prouver votre totale incompétence, sinon votre malhonnêteté. Reprenons les “preuves”:

Des preuves maraboutées ?

Untitled-1

La “preuve” n°1 nous laisse croire que tout ottoman des années 1900 était nécessairement vêtu à l’orientale, fez et chalvar ce qui est faux, surtout concernant les officiers et les hauts cadres de l’administration. Par exemple, la photo ci-après tirée d’un site à la gloire de Fazi Bey montre des Turcs contemporains du génocide et presque tous habillés à l’occidentale.

image006

1911 – 1912: Les lieutenants aviateurs Saffet, Mehmed Ali, Abdullah, Fazil et Sabri et leurs mécanicients les lieutenants Fethi et Aziz

La “preuve” n°2 démontre toute la fourberie des Arméniens qui ne disposaient même pas durant le génocide du dernier Nikon numérique ou qui – pire – s’ingénièrent à flouter leurs photo avec un logiciel de traitement d’images. Outre que le “trait en forme d’anicroche” remarqué par Naughty Jeremy est sans doute celui d’une bandoulière (sacoche, arme ?), on note sur la photo ci-dessus que le lieutenant Fazil à gauche a aussi “L’un des côtés de la veste était plus foncé que l’autre.” (et même encore plus que sur la photo mise en cause par le “professeur australien”). J’en conclus donc naturellement que Fazil Bey n’a jamais existé et que cette dernière photo a été fabriquée par les Turcs pour faire croire qu’ils savaient piloter des avions !

La “preuve” n°3 est sans doute la plus accablante (pour Naughty Jeremy): le mur blanc qui se découpe de façon suspecte après celui qui semble être en pisé démontrerait selon lui le trucage opéré par ces salauds d’Arméniens qui, c’est clair sur la photos, en dépit de leurs dénuement et de l’absence de moyens technologiques se distrayaient à faire des découpages et des collages durant leur déportation vers la mort.

Manque de pot pour Jeremy, la photo en question fait partie d’un lot de trois, ce qui est une chose assez rare (pour ne pas dire unique) concernant le génocide arménien. Et les deux autres photos présentées ci-après corroborent la première: sur la photo suivante, on voit les mêmes personnes que sur celles présentant le fonctionnaire turc, la mère (sans doute) dénudée, le garçon et la fille portant chacun un fichu, le tout-petit et le gamin au fez manifestement assis sur le tas d’ordure au coin du mur de pisé et du mur blanc suspect aux yeux de Naughty Jeremy.

9

Sur la photo d’après, c’est encore plus clair: le gamin au fichu sans doute trop faible est désormais porté sur un brancard par d’autres personnes plus valides et en arrière-plan, on découvre la réalité de ce qu’était  “le mur qui se trouve derrière la tête de l’homme [et qui] laissait subitement la place à un vide blanc” : un autre mur surexposé sur la photo argentique de 1915-1916 avec le même tas d’ordure à son encoignure et le même découpage “bizarre”. Et oui ! non seulement ces salauds d’Arméniens sont des faussaires mais ce sont des faussaires de génie pensant au moindre détails !7

Un vaste complot : les Juifs aussi sont des faussaires à propos de la Shoah !

Ce qui est marrant avec les négationnistes, c’est que – peut-être même sans le savoir – ils utilisent tous les mêmes tartes à la crème. Je tiens à la disposition de Naughty Jeremy une révélation tout aussi boulversifiante que les siennes – et peut-être même plus : la célèbre photo montrant l’enfant juif levant les bras lors de la reddition des survivants du ghetto de Varsovie est aussi un faux ! Aussi vrai que les Arméniens sont les Juifs de l’Orient, les Juifs, ces Arméniens de l’Occident sont de fourbes menteurs, buveurs de sang et voleurs d’enfants, c’est bien connu !

Un autre "faux" pour les négationnistes

Un autre “faux” pour les négationnistes

Et d’ailleurs, ce n’est pas que cette photo de la Shoah qui été fabriquée, c’est tout le rapport Stroop comme le “démontre” aux termes d’une analyse aussi loufoque que grotesque un maître du négationnisme auprès de qui Naughty Jeremy devrait prendre des cours.

Jeremy N.C.I.S.

Mais attention, Naughty Jeremy a étayé son analyse par des travaux scientifiques dignes de la Nasa, du Pentagone, du MI6 et du NCIS (et de l’inspecteur Colombo !). Il a grossi la photo 2400 fois. Oui, vous avez bien lu : pas 24, pas 240 mais 2400 ! rendez-vous compte: des moyens télescopiques, voire astronomiques (une bon télescope amateur n’a qu’un grossissement de 900 et c’est déjà bien flou) dont il dispose. Si avec ça c’est pas du sérieux !

Disons qu’il ait disposé d’une photo 10×16 cm, et bien après son fantastique grossissement il disposait d’un photo de 240 m x  384 m. ça a dû coûter très cher en papier mais les moyens de l’Université de Bilkent sont sans limite ! Et alors qu’a-t-il pu voir ? Là plusieurs hypothèse s’affrontent :

  • Si sa photo était un original argentique (ce qui est douteux), la taille moyenne d’un grain d’argent était de 20 micromètres, il a pu voir de magnifiques grains d’argent de 5 cm de diamètre environ.
  • Si sa photo provenait d’un livres ou d’un journal imprimé (ce qui semble être le cas), il a sans doute pu admirer la linéature (points et  trames) de l’imprimé en question ce qui revient au même puisque les linéatures les plus fines (non accessible au grand public !) sont constituées de points de 21 micromètre.
  • Si sa photo était une reproduction numérique, disons à la qualité élevées de 600 dpi (digit per inch), et bien il a pu de voir de magnifiques pixels de 10 cm !

Une autre révélation: Jeremy Salt n’existe pas !

Afin d’en avoir le coeur net, j’ai appliqué le traitement délirant préconisé par Naughty Jeremy à sa propre photo et le résultat est édifiant : par l’uniformité des couleurs obtenues, par l’absence totale de poils et de pigments et même de gouttes de sueur sur le bout de son nez (sans le nez de clown), j’ai prouvé que cette photo était celle d’une créature artificielle venue de l’espace.

Le bout du nez de Naughty Jeremy grossi 2400 fois !

Le bout du nez de Naughty Jeremy grossi 2400 fois !

D’ailleurs, j’ai montré le résultat à mon pote Gégé du Café des Sports à Agen et, au bout de dix minutes (et trois pastis), son verdict sans appel a confirmé mes pires soupçons :”ce type-là n’existe pas” !

Advertisements

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s