Paris: le meurtre de trois kurdes ressuscite la fachosphère turque

Autant vous l’avouez, l’équipe d’extremismes était inquiète ces derniers temps: notre sujet d’étude – les ultranationalistes turcs – étaient anormalement silencieux depuis plusieurs jours . Baisse de moral ? problème de santé ? Fêtes de Noël pour ces tristes sires qui se réclament pourtant de l’Islam le plus orthodoxe ? Allez savoir …. toujours est-il qu’il semblaient avoir disparu des écrans radars à tels point que nous avions envisagé un temps de lancer un avis de recherche. Même Maxime Gauin, d’ordinaire si prolixe, semblait s’être évanoui et, au regard de sa constitution chétive et souffreteuse, nous craignions le pire.

Heureusement, le meurtre fort à propos de trois activistes kurdes en plein Paris les a comme ressuscité, eux et leurs commentaires haineux. Comme quoi, de la même manière que le sang attire les requins, le meurtre désinhibe ces criminels en puissance. Et il faut bien reconnaître qu’en la matière rien ne les arrête : ni la prudence, puisqu’avant même l’enquête, ils “savent” que les meurtres en question seraient le fait de règlement de compte entre membres du PKK, ni même la cohérence puisqu’il s’appuie en la matière sur le jugement de personnes qu’ils ont précédemment vomies, et qu’ils récusent ceux qu’ils idolâtraient hier. Continue reading

Advertisements