Les grandes vacances de Maxime Gauin

Le renégat négationniste a brutalement quitté la Turquie peu avant le coup d’Etat. Depuis lors, il semblerait qu’il ne soit toujours pas rentré dans sa patrie d’adoption. La question de ses liens avec FETÖ posée.

A l’approche des beaux jours, quoi de plus normal que de prendre quelques congés ? C’est sans doute ce qu’a dû se dire Maxime Gauin qui, le 8 juillet, a cru devoir annoncer avec fracas sur Twitter qu’il prenait « des vacances oh combien méritées ».

//platform.twitter.com/widgets.js

Continue reading

Bundestag : Stupeur et tremblements chez les négationnistes

Ah les amis, quelle journée, mais quelle journée que ce 2 juin et le vote par le Bundestag de la résolution reconnaissant le génocide arménien ! Un grand jour que cette victoire de la vérité à l’issue de la bataille de Berlin.

Et comme dans toutes les batailles, il existe une frange ultra-fanatisée croyant pouvoir continuer un combat d’arrière-garde quand ses généraux ont déjà déposé les armes et capitulé sans conditions. Alors que Binali Yildirim, le Premier ministre turc lui-même tente déjà de réparer la porcelaine cassée avec la puissante Allemagne, des négationnistes aux petits pieds croient pouvoir continuer à sauver leur 3ème Reich négationniste dans la bataille de Berlin. Continue reading

Oui, vraiment, il faut laisser l’Histoire aux historiens !

une organisation criminelle et clandestine: le "bureau spécial" turc

une organisation criminelle et clandestine: le “bureau spécial” turc

Dans le contexte de la possible adoption par le Bundestag d’une résolution reconnaissant le Génocide des Arméniens, le renégat Maxime Gauin vient de publier l’une de ses dernières vomissures « s’il vous plaît, laissez l’Histoire aux historiens ».

Eh bien pour une fois, à « extrémismes », nous sommes parfaitement d’accord avec lui. Il faut absolument laisser l’Histoire aux historiens de sorte que les responsables politiques – éclairés par les travaux des chercheurs – puissent prendre les décisions politiques qui s’imposent. En l’occurrence, le génocide arménien est aujourd’hui un fait avéré, attesté par des centaines de milliers de documents et dûment identifié comme tel par les historiens, notamment par les spécialistes de la question rassemblé au sein de l’Association Internationale pour Les Etudes sur les Génocides (International Association for Genocides Studies – IAGS).

Quand l'étudiant Maxime Gauin conteste les plus grands historiens sur les génocides !

Quand l’étudiant Maxime Gauin conteste les plus grands historiens sur les génocides !

Corrélat de cette conviction partagée, il est donc absolument nécessaire que les négationnistes patentés et autres activistes à la solde du gouvernement turc – à l’image du renégat Maxime Gauin – se dessaisissent de cette question. Rappelons à M. Gauin que le fait d’être titulaire d’un BTS en histoire ne fait certainement pas de lui un historien, encore moins un chercheur en histoire. Une petite vérification récente montre que son facteur H reste bloqué à 2 – celui d’un étudiant en début de thèse – et encore faut-il noter que la plupart de ses « publications », enfin ce qui en tient lieu, ne sont citées que par … Maxime Gauin !

En revanche, il faut reconnaître que cette personne est bien utile aux instances les plus sombres de l’Etat profond turc. Il faut bien le dire, c’est sans grande surprise que nous avons récemment pu constater que la publicité du dernier article de M. Gauin était faite avec zèle par le sinistre « Özel Büro ». Qu’est-ce que le « Özel Büro » me direz-vous ? Eh bien plutôt que de vous livrer ma propre définition de cette entité – une bande de crapules et d’assassins – je préfère m’en remettre aux explications fournies par Jean-Louis Briquet et Gilles Favarel-Garrigues dans leur ouvrage intitulé « milieux criminels et pouvoir politique » et utilement sous-titré « les ressorts illicites de l’Etat ».

//platform.twitter.com/widgets.js

Maxime Gauin, auteur “français” favori du … Özel Büro !!

Au chapitre sur « les bandes en uniforme en Turquie », MM. Briquet et Favarel-Garrigues écrivent « C’est dans ce cadre qu’il faut comprendre la formation de ‘’l’organisation spéciale’ (özel örgüt ou özel büro) probablement la base de la ‘bande de Susurluk’. Il s’agit d’une organisation informelle n’ayant pas d’existence juridique. L’idée remonterait à Turgut Özal qui prit les rênes du pouvoir après trois ans de régime militaire, en tant que Premier ministre, puis comme Président, jusqu’en 1993. Or les services de renseignement restaient sous le contrôle des militaires et relativement peu accessibles aux civils. Özal aurait alors pris l’initiative de regrouper des membres des institutions de sécurité au service des civils, sans grand succès. Dans le cadre d’une guerre s’intensifiant, dont les enjeux politiques étaient énormes, le contrôle des opérations et l’accès aux renseignements étaient centraux. Tansu Çiller repris le projet, mettant sur pied une force de sécurité parallèle. Elle aurait alors regroupé sous ses ordres des membres de l’armée, de la gendarmerie, de la police et des services secrets sous le commandement du ministre de l’intérieur Mehmet Ağar, et avec un fort ancrage dans la police autour d’İbrahim Şahin (qui dirigeait alors la section des opérations spéciales au sein de la Sureté) et de Hüseyin Kocadağ (vice-directeur de la Sureté d’Istanbul). On retrouve ici des personnes dénoncées pour leurs activités criminelles dans le premier rapport du MİT. Mais l’organisation était véritablement transversale, puisqu’elle comprenait aussi quelques membres du MİT, des hauts fonctionnaires tels Ünal Erkan (le super-gouverneur de la région sous état d’urgence) ainsi que des personnes spécialisées dans l’usage de la violence, qu’il s’agisse d’anciens militants politiques tels Adbullah Çatlı ou de korucu. Il reste cependant difficile de retracer le degré d’organisation et de stabilité de cette « bande », comme d’ailleurs des autres.

« Violence, parallèle, criminel », voici des termes propres à décrire les véritables bénéficiaires [sinon les commanditaires] de l’action de M. Gauin. Deux points particuliers sont de nature à attirer l’attention :

 

Maxime Gauin (d.) et Tal Buenos (centre) accueillis à Aydin par Mme Gökçen Catli, fasciste impénitente

Maxime Gauin (d.) et Tal Buenos (centre) accueillis à Aydin par Mme Gökçen Catli, fasciste impénitente

Alors oui, vraiment, il vaut mieux laisser l’Histoire aux historiens !

Maxime Gauin, Bozkurtların idolü

Nos correspondants de Flash-Haber ont repris et traduit en turc l’un de nos articles sur Maxime Gauin, idole des loups-gris. Notre travail enfin reconnu par la profession, dans son propre pays la Turquie, devrait faire la joie de l’intéressé toujours avide de notoriété. Et bien non : Monsieur ronchonne et fait la tête …. jamais content, vraiment !

Maxime Gauin,Bozkurtların idolü.Diyaspora’dan S.T.K lara büyük saldırı

source: Flash-Haber

Maxime Gauin, idole des loups-gris Maxime Gauin,Bozkurtların idolü – Diyaspora’dan S.T.K lara büyük saldırı,           Yazının orijinali için tıkla gör:  https://extremismes.wordpress.com/ Extremismes. Chercheur en sociologie – Contre le négationnisme et les idéologies racistes, pour une étude rationnelle du présent.(Sosyolojik araştırma-Soykırım, inkar, ırkçı ideolojiler ve mevcut rasyonel çalışmalar karşısıda günlük değerlendirme ) […]

maxime-gauin11-670x330La réaction de l’intéressé est assez intéressante pour quelqu’un qui se présente comme le herault de la liberté d’expression. Il veut faire supprimer cette superbe traduction. Alors Maxou, on est liberticide ? on n’aime ni la liberté d’expression, ni la vérité ?

Maxime Gauin jamais content

Maxime Gauin, candidat à la FRA Dachnaktsoutioun

Maxime Gauin

Maxime Gauin

1er Avril – La nouvelle était restée secrète jusqu’à ce jour mais elle a fait l’effet d’une bombe dans les milieux de la Cause arménienne et dans ceux du négationnisme turc. Maxime Gauin – le célèbre négationniste du génocide arménien – aurait déposé sa candidature pour devenir membre français de la FRA Dachnaktsoutioun. L’information n’a été révélée que ce jour par Engin Akbülüt, un lanceur d’alerte bien connu des services de police mais le dépôt de candidature aurait été effectué en France – au siège du parti – le 28 mai dernier. Continue reading

Maxime Gauin, idole des loups-gris

12299145_901256369951381_8369109323544646649_n

Image publiée par Tahsin Tek sur sa page Facebook. Le mérite de la clarté

Le monde est petit… Le monde est petit les amis ! Allez, vous allez voir comme tout est cohérent dans la petite mare haineuse où clapotent partisans de la supériorité raciale turque. On trouve un bout de la pelote, on déroule et tout vient !

L’autre jour, je suis tombé comme par hasard sur un Tweet d’Objectif 21 l’association fantoche créée par quelques-uns des loups-gris qui ont appris à lire (et même à écrire). Ce Tweet entendait rendre hommage à l’action il est vrai sans frein de Maxime Gauin – alias Abou Diddeh – sur le cas duquel je me suis déjà largement épanché par le passé.

Saluons le courage de Maxime Gauin !

Saluons le courage de Maxime Gauin !

Continue reading

Exemple de discours pathologiques

Voici 4 exemples de discours délirants liés à des schizophrénies à tendance paranoïde, ouvrant pour certaines à des positions politiques extrémistes

Eddy Malou se prend pour le plus grand savant du Congo, spécialiste de congolexicomatisation

Sylvain Durif croit avoir été abducté par des extraterrestres dans son enfance. Il se présente aujourd’hui comme le Grand Monarque – Oriana – l’Homme vert

Maxime Gauin est persuadé que les Arméniens constituent l’origine du Mal dans le monde. Il nie le Génocide et se présente comme “chercheur en histoire”

Dans la fiction “l’Armée des 12 singes”, Washington ne vient pas vraiment de l’espace… Eddy Malou, Maxime Gauin et Sylvain Durif non plus !

http://sendvid.com/du0l9uaj